CatégorieA la une

LE DEFI DE LA CONFORMITE LBC/FT DES BARREAUX FRANCOPHONES ET LUSOPHONES DE LA CEDEAO ET DE LA MAURITANIE

L

Réunis à Dakar, les Bâtonniers s’emparent du sujet Les bâtonniers francophones et lusophones réunis à Dakar, le 3  février 2022 Depuis le premier Forum régional sur la conformité LBC/FT des Barreaux des États membres du GIABA qui s’était tenu les 10-12 février 2020, OCWAR-M accompagne les barreaux des pays lusophones et francophones partenaires du projet.  En effet, en raison des flux...

Séminaire sur la supervision des institutions financières

S

L’un des grands axes d’intervention du projet OCWAR-M porte sur le renforcement des capacités des institutions financières en matière de LBC/FT. Des formations ont été organisées pour les institutions financières non bancaires, tels que les bureaux de change ou les systèmes financiers décentralisés. En ce début d’année 2022, le projet a tenu son premier séminaire dédié aux institutions bancaires...

Tenue de la seconde formation des acteurs de la chaîne pénale LBC-FT

T

La seconde formation des futurs formateurs nationaux de la chaîne pénale LBC-FT des onze pays francophones et lusophones* accompagnés par le projet OCWAR-M s’est tenue du 20 au 22 octobre 2021 à Dakar. Cette formation, organisée en partenariat avec l’École Nationale de la Magistrature française (ENM), portait sur « les investigations » et faisait suite à  celle organisée en ligne du 25 au 27 mai...

Sensibilisation des représentants de la Direction Générale des Impôts et des Domaines du Sénégal

S

Au Sénégal, OCWAR-M accompagne la Direction Générale des Impôts et des Domaines (DGID) : cette administration a la particularité d’être à la fois assujettie aux obligations de LBC-FT et autorité de supervision des experts comptables. Depuis juin 2021, plus d’une centaine de représentants de la DGID a bénéficié de sessions de sensibilisation, qui ont porté à la fois sur les obligations de...

consolidation du plan d’actions issu de la stratégie nationale LBC-FT, dissémination des résultats de l’ENR de 2018 et accompagnement de l’UMEF dans sa démarche de candidature au Groupe Egmont

c

L’une des exigences principales définies par la Groupe d’action financière (GAFI) est la bonne compréhension des risques de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme (BC-FT) par les Etats et l’ensemble des acteurs nationaux impliqués dans la lutte contre ce crime organisé. Pour répondre à cette exigence, l’Unité Mauritanienne d’Enquêtes Financières (UMEF) a sollicité l’appui...

    Inscrivez-vous à notre Newsletter